Parodontie

Parodontie : le traitement des maladies des gencives

La maladie parodontale est une infection bactérienne responsable d’une inflammation des tissus de soutien de la dent. Elle est connue sous le nom de « pyorrhée ». Les bactéries présentes dans la plaque dentaire provoquent des maladies parodontales.

Qu’est-ce qu’une maladie parodontale ?

Les bactéries présentes dans la plaque dentaire sont à l’origine des maladies apparaissant dans cette zone. Si cette plaque dentaire n’est pas éliminée, elle devient une substance dure et poreuse. Il s’agit du tartre (également appelé calcul). Les toxines, qui sont produites par les bactéries de la plaque dentaire, irritent alors les gencives. Ces toxines entraînent un éloignement des gencives par rapport aux dents, ce qui entraîne la formation de poches parodontales, qui se remplissent encore de toxines et de bactéries.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, l’os, la gencive et le ligament alvéolo-dentaire qui maintient la dent en place perdent de leur volume. Tout cela provoque l’apparition de « triangles noir » entre les dents, qui paraissent alors plus longues. À partir de ce moment, la dent se déchausse et commence à devenir mobile. Avec le temps, il est très probable que la dent tombe ou doive être extraite, car elle empêche l’occlusion dentaire et il devient très difficile de manger.

Comment savoir si l’on a une maladie des gencives ? Quels sont les signes ou les symptômes de cette maladie ?

Parfois, la maladie parodontale peut évoluer sans aucun symptôme ni douleur. Cependant, voici les symptômes que l’on peut remarquer :

  • Des gencives molles, gonflées ou rouges.
  • Des gencives qui se déchaussent ou des dents qui semblent plus longues que la normale.
  • Des saignements lors du brossage ou de l’utilisation du fil dentaire.
  • Des gencives qui se rétractent.
  • Des dents mobiles ou écartées.
  • Du pus entre la gencive et la dent.
  • Une mauvaise haleine en permanence.
  • Un changement dans la façon dont les dents s’emboîtent lorsque l’on mord.

Les différents stades de la maladie

Les différents stades de la maladie :

Les gencives deviennent rouges, gonflées et saignent facilement. Il y a généralement peu ou pas de gêne à ce stade.

Apparition de la gingivite. À ce stade, elle est encore réversible si elle est traitée par un professionnel et si elle fait l’objet de bons soins bucco-dentaires à domicile. Si la gingivite n’est pas traitée, elle peut évoluer vers une parodontite légère.

À ce stade, la maladie parodontale commence à détruire l’os et les tissus qui assurent la solidité des dents.

Si la maladie n’est toujours pas contrôlée, elle devient une parodontite modérée ou avancée. Il s’agit de la forme la plus avancée de la maladie, qui entraîne une perte importante du volume osseux et des tissus, et souvent une perte totale des dents.

Diagnostic
gratuit

Venez nous rendre visite, nous vous offrons un contrôle et un diagnostic gratuits avec radiographie et/ou scanner pour connaître l’état de santé de votre bouche et de vos dents.

Y a-t-il des facteurs qui augmentent le risque de développer une maladie parodontale ?

  • Une mauvaise hygiène buccale.
  • Le tabagisme est un autre des facteurs de risque les plus importants liés au développement des maladies des gencives. De plus, le fait de fumer peut diminuer l’effet de certains traitements.
  • La génétique. Il existe une composante héréditaire qui fait que certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de souffrir d’un cas grave de maladie des gencives.
  • Dents tordues difficiles à nettoyer.
  • Grossesse et changements hormonaux chez les femmes.
  • Le diabète. Les personnes atteintes de diabète ont un risque accru de développer des infections, notamment des maladies des gencives.

Quel traitement est recommandé pour les maladies parodontales ?

Le traitement de base consiste à réaliser un nettoyage minutieux du tartre qui s’accumule au-dessus et au-dessous des gencives. On réalise un curetage ou détartrage-polissage pour éliminer le tartre au niveau de la racine où s’accumulent les germes.

Il est également recommandé de réaliser des bains de bouche avec un agent antibactérien, comme la chlorhexidine.

Dans certains cas, la profondeur des poches parodontales et un stade avancé de la maladie rendent souhaitable le recours à la chirurgie parodontale.

Dans les cas où une intervention chirurgicale est pratiquée, il peut être conseillé de réaliser une greffe osseuse ou tissulaire pour combler la perte provoquée à la suite d’une maladie parodontale.

Dès lors, le plus important est d’en prendre soin et d’effectuer des contrôles réguliers lors de visites ultérieures chez le chirurgien-dentiste. Ces traitements de contrôle sont effectués tous les 3 à 6 mois en fonction de chaque patient.

UN ACCUEIL PERSONNALISÉ

Prendre un rendez-vous

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous appellerons pour confirmer la date et l’heure du rendez-vous


    SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

    Nos dernières actualités

    Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils

    Obtenez des informations sur la santé et des solutions à vos problèmes grâce à nos experts

      IGB DentalParodontie